Manager à distance dans la tourmente

Bonjour à toutes et à tous

J'espère que vous allez bien, je suis ravie de démarrer notre 4ème semaine de confinement ensemble. Déjà …

Les chiffres s’améliorent, pour autant le déconfinement, notre premier ministre nous l’a dit, ce n’est pas pour demain !

Nous allons continuer pour la plupart d’entre nous de travailler à la maison, de manager à distance.

Et peut-être que la généralisation du télétravail sera une des conséquences de la crise que nous traversons aujourd’hui, avec ses impacts positifs sur la qualité de l’air, l’équilibre vie perso-vie pro et la réduction du temps passé dans les transports.

Pour autant, j’ai pu observer ces dernières semaines, au cours de mes accompagnements, que manager à distance n’était pas toujours chose aisée.

J’ai décidé de partager avec vous certaines bonnes pratiques pour vous aider à manager dans la tourmente :

  • Déjà la mise en place de ce nouveau modèle de management basé sur la confiance et l’autonomie, demande du temps et des ajustements et donc de la patience et de la tolérance vis-à-vis du collaborateur et aussi vis-à-vis de soi.

  • Clarifier les responsabilités et les objectifs de chacun, ce qui présuppose que le manager ait pris le temps de se poser et d’y réfléchir avant de pouvoir les décliner à l’ensemble de ses collaborateurs. Dans cette période mouvante et incertaine, il s’agit d’objectifs à très court terme.

  • Accompagner les collaborateurs dans le développement des connaissances des nouveaux outils de communication, là encore le manager doit adapter sa contribution en fonction de la personnalité et du degré d’autonomie de chacun de ses collaborateurs.

  • Maintenir la communication au sein de l’équipe. L’éloignement physique des membres ne doit pas empêcher de communiquer bien au contraire. Les viso conférences sont très utiles pour maintenir un esprit d’équipe et pour faire un point régulier sur l’avancée des projets, pour autant celles-ci, pour être efficaces doivent respecter des conditions de réussite et doivent être préparées.

  • Mettre en place des règles du jeu pour bien fonctionner en équipe toute en respectant les personnalités et les rythmes de chacun.

  • Favoriser l’autonomie de ses collaborateurs ne signifie pas les laisser à l’abandon, mais attention au flicage excessif qui peut être perçu comme un manque de confiance de la part du manager.

  • Accepter de ne plus être en contrôle de tout ce qui se passe, par exemple de laisser l’autonomie à ses collaborateurs en matière d’horaires de travail ou encore ne pas demander la liste exhaustive de leurs faits et gestes.

Manager à distance requiert de la part du manager encore plus d’écoute, car il n’est pas sur place pour percevoir les signaux faibles qui peuvent traduire un désengagement de la part du collaborateur.

J’ai beaucoup utilisé le mot adaptation, pour autant il s’agira plutôt pour le manager non pas de s’adapter en attendant que les choses redeviennent à la normale, comme avant, mais plutôt d’apporter une nouvelle réponse dans un nouveau contexte qui est déjà en train d’émerger.

Bon lundi et belle semaine à tous et surtout prenez soin de vous et de vos proches.

Karine MONTOURCY – Paradigm coaching

Coach de managers, de dirigeants et d’équipe

www.paradigm-coaching.fr

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2021 Karine MONTOURCY Tous droits réservés