Etes-vous assez fou pour être optimiste ?

Bonjour Chères lectrices et Chers lecteurs du lundi


Cette semaine, j’avais envie de partager avec vous un extrait du livre « Optimiste », du Dr Alain Braconnier.



Comment lutter contre le pessimisme ambiant ?


Qui ne se pose pas cette question aujourd’hui ?


Lorsque plus rien n’avance, il faut se mettre en route soi-même.


Sommes-nous bien informés ? Est-ce que le flux médiatique n’alimente pas le discours défaitiste et pessimiste ?


Les conséquences sont néfastes : risques d’enfermement dans l’insécurité, le désir de repli sur soi, la peur de l’autre, l’angoisse de l’avenir …


Je vous propose ensemble de rechercher l’optimisme, de refuser la contagion sociale et de cultiver notre jardin d’optimisme.


En effet, l’optimisme permet de conserver un sentiment de force et de pouvoir face aux situations, aux contraintes et aux difficultés que l’on rencontre.


Il a été démontré que la santé mentale était mieux corrélée à l’optimisme qu’au principe de réalité.


Il est donc préférable d’avoir un point de vue positif sur ce qui va se passer et être optimiste, plutôt que le contraire, même si cela comporte une certaine dose d’illusion.


Selon Alain Braconnier, il vaut mieux avoir une petite dose de folie qu’être trop réaliste !


Pour aller plus loin, je vous conseille la lecture du livre d’Alain Braconnier, disponible en Click and Collect chez toutes vos meilleures librairies de quartier.


Bon lundi et surtout soyez prudents.


Karine MONTOURCY – Paradigm coaching

Coach de managers de dirigeant et d’équipe

www.paradigm-coaching.fr

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© 2016 Karine MONTOURCY Tous droits réservés